Léo Beulet ne cesse de grandir

Publié le 10/09/2019

Arbitre fédéral depuis le 1er juillet dernier, Léo Beulet suit une trajectoire aussi rapide que prometteuse. Entretien avec l’intéressé.

Sa désignation en tant que 4ème arbitre lors de la finale Gambardella entre Tours et Troyes le 8 Mai 2018 lui avait permis de fouler la prestigieuse pelouse du Stade de France. Un accomplissement dans la jeune carrière de l’arbitre licencié à l’US Migné-Auxances mais loin d’être un achèvement. Le jeune homme de 22 ans continue de gravir les échelons sur l’échelle des catégories d’arbitre. « Je suis arbitre Fédéral 4 depuis cette saison. J’officie en tant que 4ème arbitre en Ligue 2 et central en National 2 ». Une alternance qui lui permet de continuer à progresser. « Les deux sont complètement différents. La L2 me permet d’acquérir de l’expérience et de voir le haut niveau. J’apprends beaucoup aux côtés d’arbitres professionnels tandis que le N2 me permet de progresser car c’est sur le terrain qu’on peut s’améliorer ».

Son parcours qu’il décrit modestement d’ « assez rapide » a commencé sur les bancs du lycée de la Venise Verte à Niort où Léo avait choisi d’intégrer la filière arbitrage de la section sportive football à son entrée en seconde. Son envie de goûter à l’arbitrage intervient juste avant. « Je participais à un stage de football à Migné-Auxances. Séverin Rager (CTRA à la Ligue de Football Nouvelle-Aquitaine) était venu assurer une intervention sur l’arbitrage. À ce moment-là, je prenais moins de plaisir à jouer au football. Mais je n’avais pas envie d’arrêter. C’était une bonne option pour rester dans le foot ».

Aller le plus haut possible

Les trois années à la Venise Verte lui permettent de passer de Jeune Arbitre Départemental (JAD) à Jeune Arbitre Ligue (JAL) en 2014 puis candidat pour devenir Jeune Arbitre Fédéral (JAF) en 2015. JAF durant deux saisons, Léo est alors repéré en tant qu’espoir fédéral dans le cadre de la saison 2018-2019. « Cela consistait à être observé trois fois en National 2. J’ai été validé ce qui m’a permis de passer ensuite la théorie ». Un nouvel examen qu’il passe avec succès. Le Vouglaisien est donc classé Arbitre Fédéral 4 depuis le début de la saison qui lui ouvre les portes des stades de Ligue 2. « J’étais 4ème arbitre pour Auxerre-Le Mans et Le Mans-Sochaux et j’en suis à cinq matchs de N2 ».

Léo, prudent et de nature réservé, garde la tête sur les épaules et avoue ne pas aimer se projeter sur les années à venir. « Je fonctionne étape par étape. Je veux continuer à progresser cette saison et m’aguerrir en N2. Mais je veux forcément aller le plus haut possible ». C’est tout ce qu’on lui souhaite !

Par Maxence GUIN