MESSAGE DU PRESIDENT DU DISTRICT

Un acte gravissime s’est produit sur un terrain de Football !

Le dimanche 4 février 2018, un match a été arrêté après qu’un joueur a été exclu pour acte de brutalité envers un adversaire, puis est revenu sur le terrain en possession d’une arme à feu.

L’arbitre a mis un terme à la rencontre puisque la sécurité des joueurs n’était plus assurée.

Au vu de l’extrême gravité de ces faits, je tenais immédiatement à vous en faire part et à vous préciser que la Cellule départementale de lutte contre les incivilités et la violence dans le sport a été alertée dès lundi matin ainsi que Monsieur le Maire de la Ville de POITIERS.

La Commission de discipline qui a déjà commencé à instruire le dossier, fera toute la lumière sur cette affaire et prendra toutes décisions qui s’imposent conformément au barème disciplinaire.

Une réunion de crise se réunira le jeudi 15 février 2018 en présence de la Direction départementale de la Jeunesse et Sports, de la Mairie de Poitiers pour préparer les prochaines rencontres qui se dérouleront à POITIERS SAINT ELOI et coordonner l’action des différents acteurs en proposant un accompagnement aux clubs.

Le Comité de direction condamne une nouvelle fois avec la plus grande fermeté les actes de violence envers les joueurs et n’acceptera pas que sur son territoire de tels évènements aient lieu. La violence sous toutes ses formes n’a pas sa place dans notre discipline.

Le District de la Vienne de Football et son Président tiennent à rappeler leur volonté quant à la mise en place d’actions auprès des Clubs afin que les joueurs soient considérés avec le plus grand respect au même titre que les parties prenantes à cette activité : dirigeants, éducateurs, arbitres, spectateurs, élus, journalistes…

Le District de la Vienne de Football et son Président rappellent également que rien ne peut expliquer et excuser le fait de porter atteinte délibérément à l’intégrité physique d’un joueur au même titre qu’un officiel.

L’ensemble du District de la Vienne de Football tient à apporter tout son soutien au joueur blessé par cette agression.

Par Coralie Soumagnac

Articles les plus lus dans cette catégorie